Archive Institutionnelle de l'Ifremer
Ifremer

Evaluation quantitative de la crépidule ( Crepidula Fornicata) en Baie de Cancale

Type de document :
Rapport
Date de publication :
1993
Langue(s) :
Français
Auteur(s) :
Blanchard Michel, Youenou Gilles
Résumé :
La prolifération de la crépidule (Crepidula fornicata), sur le littoral français, est actuellement importante. Ce mésogastéropode, s'il est présent sur une grande surface du plateau côtier, se développe particulièrement dans les secteurs abrités, tels que les estuaires et les baies. Dans les secteurs abrités, cette espèce est depuis quelques années, une gêne sérieuse pour la pratique de la pêche par dragage ou par chalutage, mais également pour la conchyliculture, puisqu'elle occupe de plus en plus largement les secteurs concédés, à tel point que les quantités de crépidules pêchées sont supérieures à celles des espèces commerciales. La crépidule est donc un compétiteur spatial des espèces benthiques littorales. C'est aussi un compétiteur trophique, puisqu'elle se nourrit du phytoplancton présent dans la masse d'eau, tout comme l'huître où la moule, par exemple. En baie de Cancale, où elle est présente depuis les années 1970, la crépidule a connu ces dernières années, un développement considérable, au point qu'elle occupe aujourd'hui une grande partie des fonds, et provoque une gène importante dans l'usage et le développement des concessions en eau profonde, d'huîtres plates (Ostrea edulis). Ce rapport fait le bilan d'une étude de prospection réalisée le 8 octobre 1993, destinée à connaître l'état actuel de la prolifération dans ce secteur et d'évaluer la biomasse présente.
Comment citer ce document:

Blanchard Michel, Youenou Gilles (1993). Evaluation quantitative de la crépidule ( Crepidula Fornicata) en Baie de Cancale. http://archimer.ifremer.fr/doc/00105/21621/