Estimation de la pêche illégale étrangère en Guyane française

Type Rapport scientifique
Date 2012-06
Langue(s) Français
Référence RBE/BIODIVHAL 2012-05
Copyright 2012 Ifremer
Auteur(s) Levrel Adrian1
Affiliation(s) 1 : Ifremer, guyane, France
Note Projet DEPECHE Contrat Ifremer réf 09/1217862/AV1
Résumé La pêche illégale, non déclarée et non règlementée (INN) constitue partout dans le monde une menace pour la viabilité des pêcheries et pour la gestion et la conservation des ressources halieutiques et de la diversité biologique marine (FAO, 2007). En Union Européenne, tout est mis en œuvre pour combler les lacunes permettant aux opérateurs contrevenants de tirer profit de leurs activités:
La Guyane, bien que Française constitue un cas particulier. La pêche y est le troisième secteur productif et malgré une croissance démographique importante, on n’y constate pas de surpêche (au sens halieutique). Cependant, la durabilité de la pêche y a été souvent remise en question par les professionnels ces dernières années à cause de la pêche illégale des pays frontaliers. Ce rapport présente les premiers résultats d’une quantification de cette pêche illégale, sur la base des données recueillies par la Marine nationale et la Gendarmerie maritime. Cette étude servira également pour affiner les estimations de stock, notamment le stock d’Acoupa rouge, dans le cadre du projet DEPECHE (Développement durable de la pêche côtière en Guyane : potentiel économique et bio-écologique).
Texte intégral
Fichier Pages Taille Accès
20202.pdf 18 1 MB Libre accès
Haut de la page