Etude des nourriceries de la Baie de Seine orientale et de l'estuaire de la Seine

Autre(s) titre(s) Study of eastern bay of seine and Seine estuary nurseries
Type Rapport
Date 1999-06-
Langue(s) Français
Référence DRV/RH/RST/99-05
Auteur(s) Morin Jocelyne, Riou Philippe, Bessineton Christophe, Vedieu Christophe, Lemoine Michel, Simon Serge, Le Pape Olivier
Mot-Clé(s) Baie de Seine, Estuaire, Alimentation, Trophique, Juvénile, Nourricerie
Résumé L'étude, menée de 1995 à 1997 dans le cadre du projet d'extension du Port Autonome du Havre, a porté sur la description des peuplements halieutiques et la caractérisation d'une nourricerie côtière dans l'estuaire et la baie de Seine orientale. Elle a eu pour objectif principal de décrire la composition spécifique et démographique des peuplements marins ainsi que leur distribution spatio-temporelle, et d'évaluer ainsi la fonctionnalité biologique et halieutique de ce site. Cette étude comportait aussi une recherche sur les exigences alimentaires locales des juvéniles de poissons séjournant dans l'estuaire.

Les résultats des prospections automnales et hivernales montrent que l'ensemble formé par l'estuaire et sa zone d'influence directe est le plus riche des points de vue biologique et halieutique, les fonds situés juste à la sortie de l'estuaire étant les plus riches en diversité et en abondance. Le secteur estuarien de la Fosse Nord se caractérise par une certaine spécificité biologique et semble jouer un rôle particulièrement important pour les juvéniles de Dicentrarchus labrax, Clupea harengus, Solea solea, Platichthys flesus et pour la crevette grise Crangon crangon, espèces dominantes dans ce secteur.

On peut considérer que, par rapport à la totalité du site étudié (jusqu'aux fonds supérieurs à 20 mètres), les fonds de moins de 10 mètres apparaissent comme les plus riches en juvéniles de poissons. La proportion d'individus de moins de 2 ans dans les captures y est élevée et souvent supérieure à 90 %. La zone intertidale, pour sa part, se distingue par la présence exclusive d'individus de moins d'un an dont la taille est inférieure à celle des poissons de même âge pêchés plus au large.

Au cours des différentes campagnes est apparue une forte variabilité interannuelle d'abondance de la plupart des espèces, y compris les formes juvéniles de nombreux poissons tels le D. labrax ou S. solea. Cette observation a été faite sur d'autres sites, en particulier la baie de Somme, et doit être considérée comme une caractéristique des nourriceries.

Malgré cette variabilité, la caractérisation, désormais sans ambiguïté, d'une nourricerie de Seine s'appuie sur le constat des potentialités du site à abriter une large gamme de juvéniles d'espèces dont toutes ne seront pas régulièrement présentes, ou par exemple distribuées à l'identique, chaque année.

L'étude des exigences alimentaires des juvéniles de six espèces de poissons pêchées dans l'estuaire et son embouchure fait apparaître des proies différentes appartenant à trois grands types de milieux : le domaine benthique intertidal vaseux, le domaine benthique subtidal des sables fins envasés de la partie aval de l'estuaire, le domaine suprabenthique plutôt cantonné aux fosses et aux chenaux. Chacun de ces milieux est utilisé par les différents prédateurs à des stades successifs de leur cycle biologique, chaque groupe de taille ayant une typologie particulière de proies. Les nourriceries de bar, de sole, de flet, de plie, de tacaud et de merlan sont ainsi tributaires de ces trois milieux complémentaires qui leur sont indispensables en termes de disponibilité alimentaire globale.

* Le présent rapport comporte un résumé de quatre pages, en anglais, présentant les principaux résultats acquis au cours de cette étude.
Keyword(s) Bay of Seine, Estuary, Food, Trophic, Juvenile, Nursery
Résumé en anglais This study, carried out from 1995 to 1997, within the framework of "Le Havre" harbour extension project, concerned halieutic populations and the characterization of a coastal nursery in the oriental part of the Seine bay and the Seine estuary . The main objective was to describe the specific and demographic composition of marine populations and their spatio-temporal distribution, and so assess the biological and halieutic role of this area. This study also included a research about the dietary needs of fish juveniles living in the estuary.

Autumn and winter surveys results show that the estuary and area under direct influence are the richest from a biological and halieutic point of view. The mouth estuary isthe richest area in terms of diversity of species and marine animals abundance. The Northern area of the estuary ("Fosse Nord") is characterized by a biologic specificity and seems to be important, especially for bass, herring, sole, flounder juveniles and shrimps, which are numerically dominant in this area.

We might consider that, regarding the entire zone subject to the survey, which extends up to 20 meters depth in average, the area under 10 m depths is the most favourable for fish juveniles. The proportion of under 2 years old juveniles is high in this area and often reaches more than 90%. The intertidal zone is quite different from the subtidal zone. In the intertidal area we captured only less than 1 year old fishes. They are shorter than the fishesof the same age which are captured in the subtidal area.

The results of the surveys show a high interannual abundance variability for most of the species, like bass or soles juveniles. The same observation has been made in other zones like the Somme bay (Eastern Channel). It might be considered as a particular feature of nurseries.

In spite of this variability, the characterization of the Seine nursery is based on the observation of the capacity of this zone to receive a large range of fish juveniles. All the species will not be regularly present on the nursery or identically distributed each year.

The dietary needs of fish juveniles of 6 species captured in the Seine estuary were studied. The preys which have been identified from stomach contents belongto three major types of environment: mud intertidal benthic, muddy fine sand subtidal benthic of downstream estuary, suprabenthic of estuary and chenal of Seine. Each environment is used by the various predators according to their biological stages. Each length group of fishes has a particular typology of preys. Thus bass, sole, flounder, plaice, pout, and whiting nurseries depend on these three complementary environments which are essential for total dietary availability.

This report includes a four page English summary which presents the main results of this study.
Texte intégral
Fichier Pages Taille Accès
rapport-1507.pdf 87 2 MB Libre accès
Haut de la page

Comment citer 

Morin Jocelyne, Riou Philippe, Bessineton Christophe, Vedieu Christophe, Lemoine Michel, Simon Serge, Le Pape Olivier (1999). Etude des nourriceries de la Baie de Seine orientale et de l'estuaire de la Seine. DRV/RH/RST/99-05. https://archimer.ifremer.fr/doc/00000/1507/