Taxonomie de l'huître naine Ostreola stentina

Other titles Taxonomy of the dwarf oyster Ostreola stentina
Type Poster
Date 2006-10-02
Language English
Author(s) Lapegue Sylvie, Ben Salah Inès, Batista Frederico, Heurtebise Serge, Neifar Lassad, Boudry PierreORCID
Meeting 6ème Colloque BRG (Bureau Ressources Génétique)
Mot-Clé(s) Ostreola stentina, Huître, Taxonomie
French abstract Malgré l'importance économique de nombreuses espèces d'huîtres à travers le monde, notre connaissance de leur systématique et de leur phylogéographie reste encore fragmentaire. En Europe, l'espèce indigène, Ostrea edulis, a souffert de surexploitation et de l'impact successif de deux parasitoses au cours du siècle dernier. Cette espèce reste cependant encore exploitée en Europe, principalement en Espagne et en France. Son aire de répartition s'étend cependant des côtes Atlantiques en Europe et au nord de l'Afrique et sur tout le pourtour méditerranéen, ainsi qu'en Mer Noire. La zone méditerranéenne et sud atlantique est commune avec une autre espèce indigène, l'huître dite « naine », Ostreola stentina. Celle-ci, n'atteignant que quelques centimètres à l'âge adulte, est sans intérêt commercial.
Afin d'étudier les relations génétiques entre ces deux espèces, mais aussi avec d'autres taxons des genres Ostrea et Ostreola, nous avons réalisé une analyse phylogénétique basée sur les séquences des fragments mitochondriaux 16S (la grande sous-unité du gène codant pour l'ARN ribosomal) et COI (la sous-unité I de la cytochrome oxydase). Nous avons échantillonné des huîtres plates, morphologiquement identifiées comme Ostreola stentina, au Portugal, en Tunisie et au Maroc. Nos résultats montrent que les deux espèces sont très éloignées phylogénétiquement, ce qui permet de mettre en place une méthode simple d'identification spécifique par PCR-RFLP. Cela permet d'envisager l'identification précoce du naissain capté dans le milieu naturel afin de déterminer son potentiel aquacole.
Par ailleurs, Ostreola stentina apparaît très proche de l'espèce congénérique Ostreola equestris, mais aussi de l'espèce Ostrea aupouria. Bien que Ostreola soit un genre qui a été identifié séparément de Ostrea, ces données soutiennent l'incorporation du genre Ostreola dans le genre Ostrea. La proximité génétique de ces trois espèces est inattendue étant donné leurs répartitions géographiques très différentes. En effet, Ostreola equestris est présente dans le Golfe du Mexique alors qu'Ostrea aupouria est observée en Nouvelle-Zélande. Une telle disjonction géographique entre espèces proches a déjà été rapportée chez d'autres espèces d'huîtres, mettant en doute leur appartenance à des espèces différentes. Ces résultats confirment la nécessité de mieux connaître ces taxons afin de redéfinir leurs relations phylogénétiques et leur statut taxonomique.
Keyword(s) Ostreola stentina, Oyster, Taxonomy
Abstract Despite the economic importance of numerous oyster species throughout the world, our knowledge of their systematics and phylogeography remains fragmentary. In Europe, the indigenous species, Ostrea edulis, suffered overexploitation as well as two successive parasitosis over the last century. However, this species is still cultivated in Europe, and especially in Spain and France. Its distribution area stretches from the Atlantic coasts of Europe to the north of Africa as well as around the Mediterranean and Black Sea. Its Mediterranean and South Atlantic distribution area is shared with another indigenous species, the dwarf oyster, Ostreola stentina. Its very small adult size (a few centimetres) makes its culture pointless from a commercial point of view.
In order to study the genetic relationship between these two species, but also with other Ostrea and Ostreola taxons, we conducted a phylogenetic analysis based on sequences of the 16s (ribosomal RNA subunit) and COI (cytochrome c oxidase subunit I) mitochondrial fragments. We sampled flat oysters Ostreola stentina from Portugal, Tunisia and Morocco. Results showed that the two species are really different from a phylogenetic point of view. This enables us to set a simple PCR-RFLP identification method. This method will enable early identification of the spat caught in its natural habitat in order to determine its aquacultural potential.
In addition, Ostreola stentina seems very close to the congeneric species Ostreola equestris, but also to the Ostrea aupouria. Even though Ostreola is a genus that has been identified as separated from the genus Ostrea, these data confirm the incorporation of the genus Ostreola in the genus Ostrea. The genetic closeness of these three species is unexpected considering their very different geographical distributions. Ostreola equestris is indeed observed in the Gulf of Mexico whereas Ostrea aupouria is seen in New-Zealand. Such geographical disjunction between closely similar species has already been observed in other species, thus questioning their belonging to different species. These results confirm a need to better understand these taxons before redefining their phylogenetic relationship and their taxonomic status.
Full Text
File Pages Size Access
acte-3364.pdf 1 229 KB Open access
Top of the page

How to cite 

Lapegue Sylvie, Ben Salah Inès, Batista Frederico, Heurtebise Serge, Neifar Lassad, Boudry Pierre (2006). Taxonomie de l'huître naine Ostreola stentina. 6ème Colloque BRG (Bureau Ressources Génétique). https://archimer.ifremer.fr/doc/00000/3364/