Definition of a directed fishing effort in a mixed-species trawl fishery, and its impact on stock assessments

Other titles Définition d'un effort de pêche dirigé dans une pêcherie pluri-spécifique, et son impact sur l'évaluation des stocks
Type Article
Date 1998-05
Language English
Author(s) Biseau Alain1
Affiliation(s) 1 : Ifremer, 8, rue François-Toullec, 56100 Lorient, France
Source Aquatic Living Resources (0990-7440) (Elsevier), 1998-05 , Vol. 11 , N. 3 , P. 119-136
DOI 10.1016/S0990-7440(98)80109-5
WOS© Times Cited 61
Mot-Clé(s) Pêche pluri-spécifique, chain tage, effort de pêche, espèces-cibles, métier, calibration de l'analyse de cohorte, Atlantique NE
French abstract

Les captures par unité d'effort de pêche (CPUE) sont fréquemment utilisées comme indice d'abondance et servent notamment à la calibration des analyses de cohortes (VPA). Plutôt que le simple rapport entre la production et l'effort total développé sur une zone de pêche, les CPUE calculées à partir de marées ciblant l'espèce considérée semblent plus pertinentes. À partir de l'analyse de la composition des débarquements de chaquemarée , il est possible de déterminer des espèces cibles et de classer lesmarées selon que le pêcheur recherche ou non ces espèces. Cette classification des marées peut se faire soit en considérait chaque espèce successivement, une marée pouvant être pertinente pour plusieurs d'entre elles, soit plus globalement, en référence à des métiers, chacun étant défini par des seuils d'une ou plusieurs espèces cibles, chaque marée étant alors dédiée à un métier et un seul. Cette étude présente la méthode utilisée, basée sur des seuils d'espèces cibles et un niveau global d'explication. Pour les pêcheries françaises de l'ouest de l'Ecosse et de la mer Celtique, les CPUE de trois espèces principales (lieu noir, lingue bleue et merlan) sont calculées à partir de l'effort de pêche et des débarquements des marées qualifiées par diverses méthodes. Outre les différences évidentes dans les niveaux absolus des CPUE, des variations inter-annuelles contradictoires peuvent être observées selon les méthodes utilisées. L'emploi de séries de CPUE calculées à partir de marées dirigées améliore sensiblement la qualité de l'ajustement du modèle de capturabilité utilisé lors de la calibration des VPA. Les estimations de la population, de la mortalité par pêche ou des prédictions à court terme qui en résultent peuvent être très différentes de celles obtenues à partir d'une CPUEnon dirigée . Ainsi pour le lieu noir, les prédictions peuvent varier du simple au double.

Keyword(s) multi-species fisheries, directed effort, target species, metier, tuned virtual population analysis, stock assessment, NE Atlantic
Abstract

Catch-per-unit effort (CPUE) has frequently been used as an index of abundance and more specifically to calibrate virtual population analysis (VPA). In multi-species fisheries, CPUE calculated from fishing trips targeting the species seems to be more effective for calibration than the classical ratio total landings/total effort. Target species are determined from an analysis of the composition of catches (landings) of each fishing trip, each trip being categorised as to whether it targets the given species or not. It is obvious that existing but not reported discards would affect these results. Classification of trips can be achieved on a single-species basis, each species being considered successively and each trip possibly being relevant for more than one species. Using a more general approach, classification can be achieved by metiers, each of these being determined by one or a group of target species and each trip being categorised into one and only one metier. This method of categorising trips is based on thresholds of target species contribution to the catch and on an overall explanatory level. For the main species of the French demersal fishery off the west coast of Scotland and in the Celtic Sea, CPUEs are calculated using different methods to define the trips used to calculate fishing effort and associated landings. Besides important differences in actual values, CPUEs may also differ in their trends depending on the definition of directed effort. Tuned VPA, carried out for some species, shows that large variations in population estimates, fishing mortality or short-term predictions could occur when using directed effort, while the catchability model fits the data better.

Full Text
File Pages Size Access
publication-874.pdf 18 1 MB Open access
Top of the page