Trois ans après l'"Amoco-Cadiz" : Hydrocarbures persistants dans les huîtres et cinétique d'épuration - Contrat CNEXO n° 80/6317

Type Rapport
Date 1981
Langue(s) Français
Auteur(s) Gouygou Jean-Paul, Michel Pierre
Résumé L'accident de l'"Amoco-Cadiz"le 16 mars 1978 est venu compromettre gravement les activites ostréicoles implantées en Bretagne nord et plus spécialement dans l'Aber Benoît, l'Aber Wrac'h et la baie de Morlaix. Malgré l'importance de la contamination, il est vite apparu que sur les huîtres les mortalites dues au petrole étaient insignifiantes et les consequences sur la physiologie des animaux restaient mineures. Par contre, du fait de l'aptitude de ces coquillages à concentrer les hydrocarbures presents dans l'eau et les matières solides en suspension, on a très vite atteint des concentrations en petrole interdisant la commercialisation de ces produits avec toutes les consequences économiques qui en resultent. En baie de Morlaix, soumise à l'action directe de la mer, la situation s'est rapidement ameliorée. Les abers qui penètrent de plusieurs kilomètres à l'intérieur des terres se trouvent ainsi abrités des effets des vagues et les échanges avec la mer sont restreints. L'évolution y a été beaucoup plus lente. Cette situation particulière des abers permettait avec trois ans de recul d'envisager deux types d'etudes susceptibles d'améliorer les connaissances et que les circonstances habituelles ne permettent pas d'effectuer. La première etude concerne la biodégradation des hydrocarbures en milieu naturel.
Texte intégral
Fichier Pages Taille Accès
13088.pdf 38 1 MB Libre accès
Haut de la page

Comment citer 

Gouygou Jean-Paul, Michel Pierre (1981). Trois ans après l'"Amoco-Cadiz" : Hydrocarbures persistants dans les huîtres et cinétique d'épuration - Contrat CNEXO n° 80/6317. https://archimer.ifremer.fr/doc/00046/15686/