Etude de la CINétique et DIffusion de la MORtalité (CINDIMOR) chez les juvéniles de l'huître creuse Crassostrea gigas

Type Rapport de contrat
Date 2011
Langue(s) Français
Référence Contrat de projets Etat-Région Poitou-Charentes 2007-2013 - Convention n°08/PRC-A-29 du 19 mai 2008 - Projet "Développement durable des Pertuis charentais"
Auteur(s) Benabdelmouna Abdellah, Guyader Tanguy, Ledu Christophe, Laporte Philippe, Degremont LionelORCID
Mot-Clé(s) Huître creuse, Crassostrea gigas, Mortalité, Condition d'élevage, Historique des lots
Résumé Depuis son introduction en France, l’huître creuse du Pacifique Crassostrea gigas subit des épisodes répétés de mortalité estivale touchant principalement les juvéniles. A partir de 2008, un nouveau pallier a été franchi et ces épisodes de mortalité estivale se sont accrus en intensité, touchant jusqu’à 90% des lots. Actuellement, ces mortalités touchent l’ensemble des façades maritimes ainsi que plusieurs pays utilisant des naissains d’origine Française. L’ostréiculture Française est basée sur l’utilisation majoritaire de naissains sauvages issus d’un captage naturel (75 à 80%) réalisé au niveau des bassins d’Arcachon et de Marennes Oléron en complément avec l’utilisation de naissains, principalement triploïdes, produits par diverses écloseries privées (20 à 25%). Depuis plusieurs années, et spécialement depuis la crise de mortalité de 2008, cette diversité d’origine géographique et de niveau de ploïdie des naissains annuellement utilisés en France a succité des questionnement sur l’origine et la diffusion de la mortalité chez les junvéniles de C. gigas. Pour répondre à ce questionnement, nous avons abordé, deux années de suite (2009 et 2010), l’étude de la cinétique et de la diffusion de cette mortalité en suivant les performances de survie de différents lots de naissains (sauvage, d’écloserie, diploïdes, triploïdes) élevés en séparés ou en mélange dans divers environnements (estran, claires, bacs d’élevage en écloserie LGP) et cela en s’intéressant à la cinétique (quel lot mesure en premier ?) et au taux final de la mortalité (quel lot est le plus touché). Au terme des deux années de suivi, les résultats obtenus nous permettent de répondre aux questionnements initiaux et apportent un nouvel éclairage qui pourrait ouvrir la voie à de nombreuses perspectives concernant l’amélioration des pratiques zootechniques des élevages dans le but de réduire l’intensité des mortalités
Texte intégral
Fichier Pages Taille Accès
14910.pdf 17 3 MB Libre accès
Haut de la page

Comment citer 

Benabdelmouna Abdellah, Guyader Tanguy, Ledu Christophe, Laporte Philippe, Degremont Lionel (2011). Etude de la CINétique et DIffusion de la MORtalité (CINDIMOR) chez les juvéniles de l'huître creuse Crassostrea gigas. Contrat de projets Etat-Région Poitou-Charentes 2007-2013 - Convention n°08/PRC-A-29 du 19 mai 2008 - Projet "Développement durable des Pertuis charentais". https://archimer.ifremer.fr/doc/00063/17405/