Evaluation annuelle du stock de coquilles Saint-Jacques de la baie de Seine : résultats de la campagne COMOR 41 (1 au 18 juillet 2011). Perspectives et recommandations pour une pêcherie durable.

Type Rapport scientifique
Date 2011-07
Langue(s) Français
Auteur(s) Foucher Eric1
Affiliation(s) 1 : Ifremer, RBE/HMMN/RHPEB, F-14520 Port-en-Bessin, France
Editeur Ifremer
Résumé Les campagnes d’évaluation du stock de coquilles Saint-Jacques Pecten maximus de la baie de Seine (COMOR) ont pour objectif principal d’établir un diagnostic annuel de l’état de la ressource (abondance par classes d’âge, croissance observée, répartition sur le fond) avant l’ouverture de la saison de pêche. Depuis une vingtaine d’années la campagne a lieu en juillet, meilleur compromis entre une pousse suffisante des coquilles du groupe 1, plus rapide en baie de Seine qu’en baie de St-Brieuc et permettant leur capture par les dragues, et l'élaboration précoce d'une expertise permettant aux acteurs (administratifs, organisation de marché, commission professionnelle, …) de prendre les mesures les mieux adaptées à la réalité perçue à travers les résultats de la campagne. Les résultats obtenus sont présentés en distinguant la partie extérieure de la baie de Seine, située au-delà des eaux territoriales françaises, du gisement classé de la baie de Seine, entièrement situé dans les eaux territoriales, et soumis à une réglementation des pêches plus stricte.

En juillet 2011, la biomasse exploitable estimée est d’un bon niveau dans la partie extérieure de la baie de Seine, et excellente en baie de Seine. La structure de la population s’améliore, en particulier dans la baie de Seine, le stock semble en bon état. Le pré-recrutement (coquilles de 1 an nées en 2010) est très abondant, le plus fort jamais observé depuis l’origine des campagnes, et augure d’une prochaine saison exceptionnelle.
Résumé en anglais The main aim of King scallops Pecten maximus stock assessment French surveys in the Bay of Seine (COMOR) is to set an annual primary diagnosis of the state of the resource (abundance by age classes, growth, distribution on the seabed) before the opening of the fishing season. For twenty years, the survey takes place in July, best compromise between enough growing of the group 1 shells, faster in the Bay of Seine than in the Saint-Brieuc Bay, allowing their capture by sampling dredges, and early expertise which allows to stakeholders (administrative, market organization, professional committee, ...) to take the best measures suited to the reality perceived through the survey’s results. The results are presented in distinguishing the off-shore part of the Bay of Seine, located beyond the French territorial waters, and the classified Seine Bay, entirely located inside the territorial waters and subjected to highly regulation of fisheries.

In July 2011, the estimation of the exploitable biomass is good in the off-shore part of the bay of Seine, and very good inside the French territorial waters. The population structure is better than what was observed the previous years, especially in the bay of Seine. The pre-recruitment (one year old scallops) is very abundant, situated at a level never observed since the beginning of the assessment surveys. It probably means that the following fishing season could be exceptional.
Texte intégral
Fichier Pages Taille Accès
25271.pdf 17 864 KB Libre accès
Haut de la page

Comment citer 

Foucher Eric (2011). Evaluation annuelle du stock de coquilles Saint-Jacques de la baie de Seine : résultats de la campagne COMOR 41 (1 au 18 juillet 2011). Perspectives et recommandations pour une pêcherie durable. https://archimer.ifremer.fr/doc/00160/27100/