REMONOR 2012. Résultats du suivi régional REMONOR en Normandie

Type Rapport de mission
Date 2014-02
Langue(s) Français
Référence RST-LERN-2014-03
Auteur(s) Pien Sebastien2, Mary Charlotte1, Normand Julien1
Affiliation(s) 1 : IFREMER, LERN, Av du Gal De Gaulle 14520 Port-en-Bessin, France
2 : Synergie Mer Et Littoral, Centre d’expérimentation Aquacole - ZAC - 50 560 BLAINVILLE SUR MER, France
Editeur IFREMER-SMEL
Note Cadre de la recherche : Programme : Approche Ecosystémique (Pj0706), Ogive II, Remonor. Projet : Aquaculture Durable (PG07)
Mot-Clé(s) Crassostrea gigas, Huître creuse, REMONOR, Basse-Normandie, mortalité, croissance, qualité, REMORA
Résumé Le réseau régional REMONOR est un dispositif d’observation des performances annuelles de mortalité, croissance et qualité des huîtres creuses. Le protocole s’attache à surveiller des individus de deux classes d’âge (« adultes » = 2 ans et « juvéniles » = 1 an) réparties entre différentes stations dans les principaux secteurs ostréicoles normands.
Ce réseau est mené conjointement par le LERN (Laboratoire Environnement Ressources de Normandie) et le SMEL (Synergie Mer Et Littoral) qui mettent en commun leurs moyens humains et techniques de façon à suivre les 10 stations du réseau sur l’ensemble de la côte Bas-Normande.
Une nouvelle fois, la mortalité estivale du naissain est très importante, plus particulièrement sur la côte Ouest du Cotentin. Sur ce littoral, les taux oscillent entre 56% à Saint Germain / Ay et 82% à Chausey. Par contre, sur les autres bassins, les résultats montrent une mortalité plus limitée, comprise entre 3% à Crasville (côte est) et 35% à Meuvaines (Calvados). Une nouvelle fois, il semble que les mortalités se déclarent un peu plus tôt sur la station de Lingreville
(mortalité intervenue avant et pendant la visite de juin), alors que les autres stations de la côte ouest ont vu les mortalités intervenir un peu plus tard (mi-juin).
Texte intégral
Fichier Pages Taille Accès
27677.pdf 46 9 MB Libre accès
Haut de la page