Bases scientifiques et techniques d’un observatoire du changement global en mer

Type Rapport
Date 2014-08
Langue(s) Français
Référence RST.ODE/LER-PAC/14-09
Auteur(s) Andral Bruno1
Contributeur(s) Bouchoucha Marc, Pairaud Ivane, Sartoretto Stephane, Reul NicolasORCID
Affiliation(s) 1 : Ifremer, France
Editeur Ifremer
Mot-Clé(s) Changement global, biodiversité, communautés benthiques, poissons, phytoplancton.
Résumé La Méditerranée constitue un des pôles mondiaux de biodiversité et un lieu clé des changements climatiques globaux, avec des taux de réchauffement constatés en surface parmi les plus élevés de la planète (~+ 0.06°C/an). Nous pouvons en constater aujourd’hui les premiers symptômes : transformation des écosystèmes et habitats, augmentation de la température de l’eau et son cortège d’espèces exotiques, espèces invasives animales et végétales et leurs impacts sur les espèces indigènes. Les îles, par leur taille, et du fait qu’elles sont moins soumises aux pressions anthropiques directes, sont des laboratoires idéaux pour suivre l’impact des changements globaux sur la biodiversité, sans être perturbé par des effets locaux. Dans le cadre de l'initiative "Petites Iles de Méditerranée" http://www.initiative-pim.org/ portée par le Conservatoire du Littoral et en s’appuyant sur son réseau d’une vingtaine d’îles « sentinelles », l'objectif de cette étude est de proposer les bases d'un observatoire du changement global à l'échelle de la Méditerranée. Limité dans un premier temps au bassin occidental, il repose sur les outils et les méthodologies développés par l’Ifremer et plus particulièrement le LER/PAC et le LOS et mis en oeuvre par les gestionnaires chargés de la protection des îles. Cet observatoire, s’il se développait, devrait être incrémenté par de nouveaux indicateurs développés en partenariat avec la communauté scientifique, compte tenu de la complexité du phénomène étudié et de son emprise spatiale.
Texte intégral
Fichier Pages Taille Accès
32782.pdf 58 5 MB Libre accès
Haut de la page