Essai d'aptitude par comparaison Inter-analystes pour l'évaluation des performances en identification et dénombrement du phytoplancton marin. Rapport d'évaluation des compétences des analystes du phytoplancton dans le cadre du réseau d'observation et de surveillance du phytoplancton et de l'hydrologie (REPHY) mis en oeuvre par l'Ifremer

Autre(s) titre(s) Inter-analyst comparison proficiency test to evaluate marine phytoplankton identification and enumeration performance. Report of assessment of phytoplankton analysts in the framework of the observation and monitoring network for phytoplankton and hydrology in coastal waters (REPHY) implemented by Ifremer
Type Rapport
Date 2018-04
Langue(s) Français
Référence Rapport AQUAREF 2018
Auteur(s) Neaud-Masson Nadine1, Brun MelanieORCID1, Chomerat Nicolas1
Editeur Ifremer
Version document final
Note Ce rapport a été réalisé dans le cadre du programme scientifique et technique AQUAREF pour l'année 2017, au titre de l’action « B3 » « Mettre en œuvre les méthodes de bioindication dans la surveillance et l’évaluation »
Mot-Clé(s) Phytoplancton, Comparaison Inter-Laboratoire, CIL, Comparaison Inter-Analyste, CIA, Essai d’aptitude
Résumé

La détermination des espèces phytoplanctoniques et l’estimation de leur abondance dans le cadre du Réseau d’observation et de surveillance du Phytoplancton et de l’Hydrologie, mis en œuvre par l’Ifremer (REPHY) s’appuie en 2017, sur 21 analystes répartis sur 12 sites. Les essais d'aptitude par comparaison inter-laboratoires ou inter-analystes sont utilisés pour évaluer les performances des laboratoires ou analystes sur des compétences spécifiques. Un exercice d’inter-comparaison international (IPI) est organisé tous les ans par le Marine Institute Phytoplankton unit de Galway (Ireland), pour évaluer les performances en identification et en dénombrement du phytoplancton marin. En 2017, neuf analystes du REPHY ont été inscrits à titre individuel pour participer à l’IPI. Les échantillons envoyés aux analystes concernés ont été utilisés pour évaluer aussi les compétences des analystes non-inscrits à l’IPI. Au total, 16 analystes sur les 21 du REPHY ont rendu leurs résultats. Ce rapport décrit le déroulement de l’IPI et de l’essai complémentaire Ifremer (Comparaison Inter-Analystes) et présente seulement les résultats obtenus pour l’essai Ifremer. L'objectif est d'apporter des éléments à l'ensemble du personnel du REPHY afin de permettre une amélioration continue des pratiques et de déterminer des actions à mettre en œuvre pour cette amélioration. En ce qui concerne l'identification des taxa, avec 98.6 % de résultats corrects et tous les genres correctement identifiés par quinze participants, l’essai confirme les compétences des analystes. Les difficultés d'identifications spécifiques concernent essentiellement les dinoflagellés cuirassés. La microscopie en épifluorescence est une technique qui permet l'observation des thèques des dinoflagellés sans destruction du matériel et le passage du contraste de phase à l'épifluorescence peut se faire au fil de l'analyse, ce qui est un avantage par rapport à la dissection manuelle (destructrice) des cellules. A ce jour cinq laboratoires sur les douze implantations du réseau d'observateurs du REPHY ont un microscope équipé d'un module d'épifluorescence. Il est envisagé d'équiper progressivement tous les laboratoires de notre réseau. L’analyse statistique des résultats quantitatifs s’appuie sur le calcul du score z comme mesure de performance, tel que défini dans la norme ISO 13528 :2015. Concernant ces résultats, 95.1% des scores z sont compris entre les limites de tolérance ce qui est globalement très satisfaisant. L’analyse statistique met en évidence l'importance du nombre de participants. En effet seize analystes du REPHY, qui en comptait 21 en juin 2017, ont participé alors qu'un minimum de 18 participants s'avère nécessaire pour que l’incertitude de la valeur assignée soit considérée comme négligeable. L'exercice se déroule de juin à août. Cette période n'est pas très propice à la mobilisation du personnel, qui voit son plan de charge augmenter en raison des absences pour congés. Toutefois, il n'est pas possible de changer cela, puisque nous sommes dépendants de l'organisation du Marine Institue de Galway.

Keyword(s) Phytoplankton, Inter-Laboratory Comparison, CIL, Inter-Analyst Comparison, CIA, Aptitude Test, International Phytoplankton Inter-comparison, IPI
Résumé en anglais

The determination of phytoplankton species and the estimation of their abundance in the context of the Phytoplankton and Hydrology Monitoring and Surveillance Network, implemented by Ifremer (REPHY), is based in 2017 on 21 analysts spread over 12 sites. Proficiency testing by inter-laboratory or inter-analyst comparison is used to evaluate the performance of laboratories or analysts on specific skills. An International Phytoplankton Inter-comparison (IPI) is organized annually by the Marine Institute Phytoplankton unit of Galway (Ireland), to evaluate marine phytoplankton identification and enumeration performance. The IPI is implementing its inter-comparison exercises through the Marine Institute Ireland in cooperation with the Intergovernmental Oceanographic Commission of UNESCO (IOC) through its Science and Communication Centre on Harmful Algae at the University of Copenhagen, Denmark. The UK NE Atlantic Marine Biological Analytical Quality Control Scheme (NMBAQC) is one of their partners. In 2017, nine REPHY analysts were enrolled individually to participate in the IPI. The samples sent to the relevant analysts were used to also assess the skills of non-IPI analysts. A total of 16 on 21 REPHY analysts reported their results. This report describes the progress of the IPI and the Ifremer complementary test (Inter-Analyst Comparison) and presents only the results obtained for the Ifremer test. The objective is to provide elements to all REPHY staff in order to maintain a continuous improvement of practices and to determine actions required for this improvement. Regarding the identification of taxa, with 98.6% of correct results and all genera correctly identified by fifteen participants, the test confirms the skills of the analysts. The difficulties of specific identifications mainly concern armoured (thecate) dinoflagellates. Epifluorescence microscopy is a technique that allows the observation of dinoflagellate theca without destruction of the material, and the transition from phase contrast to epifluorescence can be done during the analysis, which is an advantage over the manual dissection (destructive) of the cells. To date, five laboratories out of the twelve implantations of the REPHY monitoring network have a microscope equipped with an epifluorescence module. It is planned to gradually equip all the laboratories of our network. The statistical analysis of the quantitative results is based on the calculation of the z score as a performance measure, as defined in the ISO 13528: 2015 standard. Regarding these results, 95.1% of z scores are within the tolerance limits, which is overall very satisfactory. Statistical analysis highlights the importance of the number of participants. Indeed, sixteen REPHY analysts, who had 21 analysts in June 2017, participated while a minimum of 18 participants was needed to make the uncertainty of the assigned value negligible. The exercise runs from June to August. This period is not very conducive to the mobilization of staff, who sees his load plan increase due to absences for leave. However, it is not possible to change that since we are dependent on the organization of the Marine Institute Galway.

Texte intégral
Fichier Pages Taille Accès
Version officielle éditeur 64 3 MB Libre accès
Haut de la page

Comment citer 

Neaud-Masson Nadine, Brun Melanie, Chomerat Nicolas (2018). Essai d'aptitude par comparaison Inter-analystes pour l'évaluation des performances en identification et dénombrement du phytoplancton marin. Rapport d'évaluation des compétences des analystes du phytoplancton dans le cadre du réseau d'observation et de surveillance du phytoplancton et de l'hydrologie (REPHY) mis en oeuvre par l'Ifremer. Rapport AQUAREF 2018. https://archimer.ifremer.fr/doc/00436/54797/