Évaluation de l’efficacité des 3 dispositifs sélectifs utilisés en mer Celtique par les pêcheries françaises ciblant les gadidés

Type Compte-rendu d'essais
Date 2020-11
Langue(s) Français
Auteur(s) Rimaud Thomas1, Le Barzic Franck2, Mehault Sonia3
Affiliation(s) 1 : LES PÊCHEURS DE BRETAGNE, France
2 : COBRENORD, France
3 : IFREMER (Lorient), France
Version 1
Résumé

De nombreuses évolutions technologiques ont été mises en place en 2012, 2015 (Reg UE 737/2012 et Reg UE 2015/741) puis en 2019 et 2020 (Reg UE 2018/2034 et Reg UE 2019/2239) sur les pêcheries chalutières en mer Celtique. Dans le contexte de gestion des gadidés (cabillaud, merlan et églefin), cette étude a comme objectif de quantifier et qualifier les échappements de 3 dispositifs (110mm/PMC120mm, 100mm/PMC160mm, 120mm) par rapport à un chalut standard dont le cul a un maillage de 100mm ; engin utilisé par les chalutiers français en Zone de Protection Mer Celtique avant 2012 et qui est désormais le maillage de référence en Mer Celtique. Chacun des dispositifs a été testé en condition réelles sur différents navires entre août et octobre 2020 selon la méthode des « traits alternés ». L’analyse des données, centrée sur les gadidés, a consisté à établir des taux d’échappement, à des comparaisons de poids et la modélisation de proportions retenues aux tailles.  De ces analyses, il ressort que ces 3 dispositifs présentent des taux d’échappement importants pour le merlan et l’églefin avec des résultats de tests statistiques de comparaison de captures (t-test ou Mann-Whitney) variables en fonction des cas de figure. Les individus inférieurs à la taille minimale de référence de conservation (TMRC) sont en proportion très faible dans les captures de ces flottilles. Par conséquent les réductions de captures observées concernent essentiellement des individus de taille commerciale dont la taille est bien supérieure aux TMRC (jusqu‘à 45-65 cm selon les dispositifs). Ces réductions représentent des pertes commerciales pour les navires concernés par ces dispositifs. Les données de captures de cabillaud pour ces trois dispositifs montrent aussi une réduction des prises de cette espèces, mais jamais de manière significative : les effectifs de cabillaud capturés sont très faibles (entre 2 et 11 individus dans le sélectif et de 3 à 14 individus dans le standard en fonction des dispositifs pour un temps de traîne de 3h30 à 4h) et ne permettent pas de quantifier cette réduction de manière robuste. Cela confirme par ailleurs le fait que les captures de cabillaud sont très faibles dans les pêcheries françaises.  Compte tenu des conditions d’expérimentation, les taux d’échappement et les profils des proportions retenues avec les différents dispositifs peuvent être comparés les uns aux autres. Par ailleurs, l’analyse permet de quantifier les réductions de captures d’une liste non exhaustive d’espèces d’importance dans la composition de captures des flottilles étudiées.

Texte intégral
Fichier Pages Taille Accès
Version officielle éditeur 45 2 MB Libre accès
Haut de la page

Comment citer 

Rimaud Thomas, Le Barzic Franck, Mehault Sonia (2020). Évaluation de l’efficacité des 3 dispositifs sélectifs utilisés en mer Celtique par les pêcheries françaises ciblant les gadidés. https://archimer.ifremer.fr/doc/00677/78882/