Rapport de la mission effectuée du 12 au 19/12/97en Nouvelle-Calédonie : - Ecophysiologie et Pathologie

Type Rapport de mission
Date 1998
Langue(s) Français
Référence DRV/AQ/TAH 98.16
Auteur(s) Soyez Claude1, Avarre Jean-Christophe1
Mot-Clé(s) Capacité osmorégulatrice, stress, environnement, écophysiologie, Nouvelle-Calédonie, diagnostic, V. penaeicida, épidémiologie, PCR
Résumé

Ecophysiologie

L'outil Capacité Osmorégulatrice (CO) mis au point ces dernières années est devenue un moyen performant et largement exploité en routine dans nos programmes de recherche en environnement, en pathologie-immunologie, en génétique et en physiologie de la nutrition. La mise en oeuvre de cet outil nous a permis de répondre à un certain nombre de questions posées dans le cadre de nos objectifs de recherche. Il s'agissait dans un deuxième temps d'éprouver et d'adapter cet outil à des études in situ (dans les bassins d'élevages). C'est dans ce cadre qu'une action a été menée en Nouvelle-Calédonie avec nos collègues de la SASV. En Nouvelle-Calédonie, la chute de température préside à une dégradation du milieu et des conditions d'élevage et provoquerait de plus une diminution de la résistance immunologique des crevettes. Cette diminution déboucherait sur le syndrôme 93. L'effort de recherche de l'équipe Ecophysiologie en appui à la Nouvelle-Calédonie s'inscrit dans cette hypothèse. Au cours de cette mission, par la mesure de la CO des animaux en liberté dans les bassins, il a été montré que ceux-ci subissent un stress significatif lorsqu'ils sont exposés à un milieu défavorable en contact avec un sédiment réduit. Au vu de nos résultats obtenus in situ nous envisageons d'appliquer à terme l'outil CO dans le suivi de l'état physiologique de l'ensemble des crevettes du bassin. Une telle application apporterait aux producteurs calédoniens un outil supplémentaire d'aide à la décision dans la conduite de leurs élevages.

Pathologie

Un diagnostic de V. penaeicida, bactérie pathogène impliquée dans le Syndrôme 93 en NouvelleCalédonie, a récemment été mis au point au COP à Tahiti, utilisant la technique d'amplification en chaîne par la polymérase (PCR). Cette technique a été transférée avec succès en Nouvelle-Calédonie lors de cette mission, et ceci permet donc le lancement d'une vaste enquête épidémiologique qui se déroulera sur l'année 98. Des prélèvements d'hémolymphe et d'eau pourront être traités selon cette méthode ainsi probablement que des échantillons de boue de bassins nécessitant cependant quelques recherches complémentaires de mise au point du test sur ce type de prélèvements.

Texte intégral
Fichier Pages Taille Accès
Version officielle éditeur 15 MB Libre accès
Haut de la page

Comment citer 

Soyez Claude, Avarre Jean-Christophe (1998). Rapport de la mission effectuée du 12 au 19/12/97en Nouvelle-Calédonie : - Ecophysiologie et Pathologie. DRV/AQ/TAH 98.16. https://archimer.ifremer.fr/doc/00680/79233/