Archive Institutionnelle de l'Ifremer
Ifremer

Halotolerance de Escherichia coli effet des osmoprotecteurs naturels

Type de document :
Thèse
Date de publication :
1990
Langue(s) :
Français
Auteur(s) :
Ghoul Mostefa
Université :
Université de Rennes I
Résumé :
Avec l'accroissement démographique, le volume des eaux résiduaires déversées quotidiennement dans l'environnement marin a atteint des niveaux considérables. Le littoral marin reçoit, en effet, les eaux usées provenant des émissaires des agglomérations littorales, les eaux fluviales et d'estuaires utilisées parfois pour les rejets domestiques, et les eaux de ruissellement terrestre pouvant entraîner détritus et déchets animaux. D'une manière générale, ces eaux résiduaires renferment des matières organiques en grande quantité, des micropolluants (détergents, hydrocarbures) mais surtout des micro-organismes apportés le plus souvent par les matières fécales. En dépit de leur traitement au niveau des stations d'épuration, leur concentration en bactéries reste néanmoins élevée. Leur dissémination dans le milieu marin entraîne donc une contamination de tous ses compartiments et des organismes y vivant. Sur le plan strictement sanitaire, les conséquences de cette pollution microbienne sont d'une importance particulière car l'homme peut s'infecter au cours de baignades (atteintes cutanée-muqueuses) et surtout par l'ingestion de produits marins (taxi-infections alimentaires). Si les risques de contamination par les eaux de baignade représentent rarement un danger sérieux pour la santé, il n'en est pas de même pour les aliments d'origine marine, essentiellement les coquillages, qui peuvent être à l'origine de manifestations pathologiques très graves car ils concentrent les bactéries dans leur organisme par filtration de quantités énormes d'eau.
Comment citer ce document:

Ghoul Mostefa (1990). Halotolerance de Escherichia coli effet des osmoprotecteurs naturels. PhD Thesis, Université de Rennes I. http://archimer.ifremer.fr/doc/00104/21563/