Archive Institutionnelle de l'Ifremer
Ifremer

Apports nutritifs et bactériens en estuaire de Penzé. Année 2000

Type de document :
Rapport
Date de publication :
2001-09
Langue(s) :
Français
Référence :
RST.DEL/SR/01.08
Copyright :
2001 Ifremer
Auteur(s) :
Piriou Jean-Yves1, Droit Julie1
Affiliation(s) :
1 : IFREMER,France
Note :
Ce rapport intègre les travaux réalisés par Julie DROIT dans le cadre de son stage effectué de juillet à décembre 2000 au sein du service régional à l'ifremer pour l'obtention d'un master en " Génie industriel et de l'environnement" effectué à l'Ecole des métiers de l'Environnement de Bruz (Ille et Vilaine).
Mot-Clé(s) :
Apports, bactéries, bassins versants, contamination, eutrophisation marine, rejets, sels nutritifs
Résumé :
L'estuaire de la Penzé (nord-Finistère, France) est le siège de plusieurs dysfonctionnements de type biologique (eutrophisation et contaminations bactériennes) qui nécessitent une bonne connaissance et un suivi des apports d'origine terrigène susceptibles d'influencer ou de provoquer ces phénomènes. Une étude sur ce secteur test a permis la mise au point d'une méthodologie de suivi des apports à l'estuaire. Celle-ci se fait en quatre étapes: 1. Inventaire des paramètres de suivi des apports. • Dans le cas de la prolifération des macroalgues du genre ulva et des microalgues toxiques Alexandrium minutum, les différents apports nutritifs azotés, phosphorés et siliceux ont été mesurés. • Dans le cas de la contamination des mollusques bivalves d'ostréiculture et de pêche à pied ainsi que de certaines eaux de baignade, l'effort a porté sur le suivi des apports quantitatifs d'Escherichia coli. 2. Connaissances des bassins versants et de leurs rejets afin de positionner les points de surveillance des apports en mer. Dans le cas de l'estuaire de la Penzé, 20 points d'apports potentiels, identifiés au vu des sources potentielles, font l'objet d'un suivi au cours de la première année d'étude. 3. Mesures de flux annuels moyens et maximaux sur chacun des points recensés. La synthèse des données acquises au cours de l'an 2000 montre que, dans un objectif de recherche de flux moyens, des mesures bimensuelles de sels nutritifs et de bactéries sont nécessaires et suffisantes. Dans un objectif de recherche d'un apport le plus impactant d'E. coli, il semble qu'une mesure effectuée en fin de printemps ou en début d'été, en période de crue, donne les résultats les plus significatifs vis à vis du milieu marin. Mais, pour conclure sur cet aspect bactériologique, d'autres mesures sont encore nécessaires en d'autres périodes de crue (deux jours consécutifs de pluie, et plus de 15 mm de hauteur de précipitation). 4. Hiérarchisation quantitative des différents apports afin de permettre un choix des points principaux pour la mise en place d'un réseau de suivi. Le bilan des 20 points de mesures de l'estuaire de la Penzé permet de ne retenir que 13 points pour estimer la quasi-totalité des apports impactant le milieu marin. Il s'agit aussi bien de rejets de stations d'épuration domestique que d'exutoires de bassins versants agricoles. Lors des crues, certains bassins d'élevage intensif ont tendance à apporter des flux élevés de bactéries d'origine animale qui contaminent les huîtres de l'estuaire de la Penzé .
Comment citer ce document:

Piriou Jean-Yves, Droit Julie (2001). Apports nutritifs et bactériens en estuaire de Penzé. Année 2000. http://archimer.ifremer.fr/doc/00105/21660/