Impact hydrodynamique de la mise en place d’un parc d’hydroliennes en Baie du Mont Saint-Michel

Type Acte de colloque
Date 2012-06
Langue(s) Français
URL alternative http://www.paralia.fr/editions/index.php/jngcgc/issue/view/16
Copyright Editions Paralia CFL
Auteur(s) Batifoulier Francois1, Kervella Youen1, Laborbe Renaud1, Cuny Jérôme1, Caillaud Matthieu1, 2, Lazure Pascal3, Cayocca Florence3
Affiliation(s) 1 : OPEN OCEAN, Pépinière Créatic, 115 rue Claude CHAPPE, Technopole Brest Iroise, Site de la Pointe du Diable, 29280 Plouzané, France.
2 : Capital Sécurité Environnement, 16 rue Gallieni, BP 12377 - 98802 Nouméa Cedex, Nouvelle Calédonie
3 : IFREMER, DYNECO/PHYSED, Centre de Brest, 29280 Plouzané, France
Conférence XIIèmes Journées Nationales Génie Côtier - Génie Civil. Cherbourg, 12-14 juin 2012
Source XIIèmes Journées Nationales Génie Côtier - Génie Civil. Cherbourg, 12-14 juin 2012. n°12. Levacher D, Sanchez M, et Guillou S (Eds). ISBN 978-2-35921-008-8. Thème 5 : Energies marines. pp.809-818
DOI 10.5150/jngcgc.2012.088-B
Note DOI 10.5150/jngcgc.2012.088-B
Mot-Clé(s) Modélisation régionale, Hydroliennes, Baie du Mont Saint-Michel, Hydrodynamisme, Potentiel énergétique
Résumé Les fortes vitesses rencontrées à l’entrée de la Baie du Mont Saint-Michel font de cet environnement macro-tidal un endroit privilégié, en termes de ressources énergétiques, pour l’implantation d’une ferme d’hydroliennes. Afin d’établir plus précisément son potentiel énergétique et d’évaluer l’impact de l’implantation de telles machines sur son hydrodynamisme, une modélisation hydrodynamique de la Baie du Mont Saint-Michel est mise en oeuvre à l’aide du modèle de circulation régionale MARS3D (LAZURE & DUMAS, 2008) dans sa version tridimensionnelle. La validation hydrodynamique de cette configuration est réalisée à partir de comparaisons à des mesures courantologiques récentes (KERVELLA, 2010). A partir de cette modélisation, une cartographie du potentiel énergétique de la Baie est établie et les endroits propices à l’installation de structures récupératrices de l’énergie des courants sont identifiés. L’impact de l’implantation d’une ou plusieurs structures à l’un de ces endroits sur l’hydrodynamique de la Baie est évalué : l’effet de l’extraction d’énergie des courants est modélisé par l’implémentation d’un nouveau terme puits, correspondant à une force de retard colinéaire à l’écoulement (DEFNE et al., 2011), dans les équations du mouvement de MARS3D. Les résultats présentés pour 2 valeurs d’extraction de l’énergie disponible (25% et 55%) montrent que l’impact d’un parc de petite superficie sur les courants reste très local.
Texte intégral
Fichier Pages Taille Accès
Version officielle éditeur 10 492 KB Libre accès
Haut de la page

Comment citer 

Batifoulier Francois, Kervella Youen, Laborbe Renaud, Cuny Jérôme, Caillaud Matthieu, Lazure Pascal, Cayocca Florence (2012). Impact hydrodynamique de la mise en place d’un parc d’hydroliennes en Baie du Mont Saint-Michel. XIIèmes Journées Nationales Génie Côtier - Génie Civil. Cherbourg, 12-14 juin 2012. n°12. Levacher D, Sanchez M, et Guillou S (Eds). ISBN 978-2-35921-008-8. Thème 5 : Energies marines. pp.809-818. http://archimer.ifremer.fr/doc/00195/30599/