Substances prioritaires DCE : Etude de détermination de facteurs de bioaccumulation (BAF) sur les mollusques en milieu marin

Type Rapport
Date 2020-05
Langue(s) Français
Référence BAF opérationnel déterminé dans le contexte DCE. Ifremer, RBE/BE/ARC/2020-06
Auteur(s) Amouroux Isabelle1, Gonzalez Jean-Louis1, Rozuel Emmanuelle1, Bely Nadege1, Menet-Nedelec FlorenceORCID1, Maheux Frank1, Brach-Papa Christophe1, Ravel Christophe1, Chavanon Fabienne1, Munaron DominiqueORCID1, Guillou Jean-Louis1, Guesdon Stephane1, Seugnet Jean-Luc1, Pierre-Duplessix Olivier1, Schmitt Anne1, Lebrun Luc1, Terre Terrillon Aouregan1
Contributeur(s) Julian Nais
DOI 10.13155/81568
Editeur Ifremer
Résumé

Pour permettre d’évaluer la qualité chimique des masses d’eau en utilisant les résultats de la surveillance opérée sur les bivalves via le ROCCH ou le RINBIO, il est nécessaire de transposer les seuils existants applicables dans les eaux marines en seuils « mollusques » et ainsi d’adapter les NQE eau marine (Normes de Qualité Environnementale) en VGE mollusques (Valeur Guide Environnementale). Cette adaptation nécessite d’utiliser des facteurs de conversion eau-biote : les facteurs de bioconcentration (BCF) ou les facteurs de bioaccumulation (BAF) spécifiques de couples substance-espèce. Les BAF sont les facteurs à privilégier autant que possible car plus représentatifs de ce qui se passe dans le milieu avec notamment la prise en compte des différentes voies d’exposition des organismes aquatiques aux contaminants, i.e. la voie directe (eau) et la voie trophique (ingestion de proies contaminées). Cette démarche de détermination de VGE mollusques est engagée par Ifremer - OFB depuis 2015, et plusieurs étapes ont été réalisées : proposition de VGE mollusques (1) sur la base de données existantes, élaboration d’une méthodologie de détermination de BAF pour les mollusques en milieu marin afin d’acquérir des données BAF terrain. Cette étude de détermination des BAF sur les mollusques en milieu marin a été conduite entre 2016 et 2019, elle concerne 27 substances prioritaires : 3 composés métalliques et 24 substances organiques. Sept sites ont été échantillonnés en parallèle sur les matrices eau marine et mollusques. Suivant les points, les mollusques échantillonnés étaient des moules sauvages (ou d’élevage) et / ou des moules encagés, et deux sites disposaient en plus d’huîtres encagées. Les concentrations dans l’eau marine ont été mesurées sur eau brute et / ou eau filtrée. En dépit des nombreuses difficultés logistiques rencontrées, cette étude souligne d’un point de vue technique, l’intérêt de la SBSE (Stir Bar Sorptive Extraction), pour la recherche de certaines substances organiques dans l’eau marine, la pertinence de rechercher ces substances sur eau brute mais également sur eau filtrée. Cette étude permet de disposer de résultats acquis en parallèle à la fois sur moules encagées, sur moules sauvages ou d’élevage et de mesurer des BAF pour 10 substances : Cd, Ni, Pb, anthracène, PBDE, DDT total, HCH, naphtalène, octylphénol, TBT, permettant d’affiner les VGE mollusques.

Texte intégral
Fichier Pages Taille Accès
Version officielle éditeur 67 2 MB Libre accès
Haut de la page

Comment citer 

Amouroux Isabelle, Gonzalez Jean-Louis, Rozuel Emmanuelle, Bely Nadege, Menet-Nedelec Florence, Maheux Frank, Brach-Papa Christophe, Ravel Christophe, Chavanon Fabienne, Munaron Dominique, Guillou Jean-Louis, Guesdon Stephane, Seugnet Jean-Luc, Pierre-Duplessix Olivier, Schmitt Anne, Lebrun Luc, Terre Terrillon Aouregan (2020). Substances prioritaires DCE : Etude de détermination de facteurs de bioaccumulation (BAF) sur les mollusques en milieu marin. BAF opérationnel déterminé dans le contexte DCE. Ifremer, RBE/BE/ARC/2020-06. https://doi.org/10.13155/81568