La marge du Grand Banc et la fracture de Terre-Neuve

Autre(s) titre(s) The Grand Banc margin and Newfoundland fracture
Type Article
Date 1970-09
Langue(s) Français
Auteur(s) Auzende Jean-Marie, Olivet Jean-Louis, Bonnin Jean
Source Comptes Rendus Académie des Sciences de Paris (Académie des Sciences), 1970-09 , Vol. 271 , P. 1063-1066
Mot-Clé(s) Histoire Ifremer
Résumé Des profils sismiques et magnétiques réalisés au Sud du Grand Banc de Terre-Neuve durant la campagne Noratlante montrent une zone de fracture qui effondre la marge continentale et se prolonge vers le Sud-Est en direction des Açores. Cette zone de fracture témoigne du mouvement de dérive de l'Afrique vers l'Est lors de l'ouverture de l'Atlantique au Jurassique ou au Trias. A partir du coin sud-est du Grand Banc, la zone de fracture est le support d'uneride sédimentaire, construite par les courants de fond, qui se prolonge jusqu'au méridien 430 Ouest. [OCR NON CONTRÔLE]
Résumé en anglais Some seismic and magnetic profiles carried out south of the Big Bank of Newfoundland during the Noratlante cruise show a fracture zone which collapses the continental margin and continues to the south-east towards the Azores. This fracture zone proves evidence of the drift movement of Africa towards the east during the Jurassic or Trias opening of the Atlantic. From the south-east corner of the Big Bank, the fracture zone supports a sediment ridge formed by the underflows and which continues to the meridian 430 West.
Texte intégral
Fichier Pages Taille Accès
publication-4877.pdf 6 383 KB Libre accès
Haut de la page

Comment citer 

Auzende Jean-Marie, Olivet Jean-Louis, Bonnin Jean (1970). La marge du Grand Banc et la fracture de Terre-Neuve. Comptes Rendus Académie des Sciences de Paris, 271, 1063-1066. Open Access version : https://archimer.ifremer.fr/doc/00000/4877/