Metamorphosis and estuarine colonisation in the common sole, Solea solea (L.): implications for recruitment regulation

Other titles Métamorphose de la sole Solea solea (L.) et colonisation des nourriceries : implications sur la régulation du recrutement
Type Article
Date 2000-07
Language English
Author(s) Amara Rachid, Lagardere Francoise, Desaunay Yves, Marchand Jocelyne
Affiliation(s) Univ Littoral, UPRESS A ELICO 8013 CNRS, F-62930 Wimereux, France.
IFREMER, CNRS, Ctr Rech Ecol Marine & Aquaculture Houmeau, F-17135 Lhoumeau, France.
IFREMER, Lab Ecol Halieut, F-44311 Nantes, France.
Fac Sci & Tech, Biol Marine Lab, F-44072 Nantes 03, France.
Source Oceanologica Acta (0399-1784) (Elsevier), 2000-07 , Vol. 23 , N. 4 , P. 469-484
DOI 10.1016/S0399-1784(00)00134-1
WOS© Times Cited 55
Mot-Clé(s) Colonisation estuarienne, Phase critique, Juvénile, Larve, Solea solea
French abstract Les modalités de métamorphose et de colonisation des nourriceries estuariennes ont été étudiées à l'échelle d'un individu, d'une cohorte et de la population. La métamorphose se définit comme une phase de durée variable (10 jours en moyenne) au terme de laquelle s'achève la dissémination larvaire. La taille au début de la métamorphose est beaucoup moins variable que l'âge : leurs coefficients de variation respectifs sont 0,08 et 0,2. La métamorphose se déclenche avec l'acquisition d'une taille et d'un stockage énergétique suffisants et elle se déroule sans crise nutritionnelle ni arrêt de croissance. Les changements morpho-anatomiques (p. ex. l'inflation de la vessie gazeuse) et comportementaux qui l'accompagnent semblent contribuer au transfert horizontal des juvéniles et, en fin de métamorphose, favoriser leur pénétration en zone côtière et la colonisation des estuaires. Ce dernier processus est contrôlé par la structure hydrologique de l'estuaire, laquelle dépend du débit fluvial, du cycle de marée et du régime des vents. La colonisation peut être concentrée sur une seule période (avril) ou étalée d'avril à juin. Dans le golfe de Gascogne, la métamorphose ne semble pas être une phase critique du cycle de vie de la sole. Au contraire, nos observations amènent à la considérer comme un moment de « convergence » où la variabilité induite durant la période larvaire tend à s'atténuer ; il en résulte probablement un même potentiel de survie pour les larves issues de différentes cohortes durant et au terme de la métamorphose et une régulation du nombre de pré-recrues. Les juvéniles sont concentrés exclusivement dans les nourriceries côtières et estuariennes bien que d'importantes densités et biomasses de proies méiobenthiques soient disponibles sur tout le plateau continental. Cependant, dans les nourriceries, caractérisées par des surfaces habitables limitées, la concentration des prédateurs potentiels, la variabilité des conditions hydroclimatiques, les risques de mortalité des jeunes soles sont encore mal évalués.
Keyword(s) Estuarine colonisation, Critical phase, Juvenile, Larva, Solea solea
Abstract Processes involved in both metamorphosis and settlement of young sole were studied at the population, cohort and individual level in order to evaluate their role in survival and recruitment regulation. Metamorphosis can be defined as a phase of variable duration (10 days on average) at the end of which the larval period of pelagic dissemination is completed. Size at the onset of metamorphosis is considerably less variable than age and is less plastic to environmental change. Metamorphosis is triggered by the acquisition of a competent size and a sufficient store of energy supplies, and occurs without a nutritional crisis or growth arrest. In addition, changes in organogenesis and behaviour that occur during metamorphosis seem to contribute to horizontal transfer, thus favouring a coastal accumulation. The initiation of estuarine colonization is controlled by the hydrological conditions in the bays and estuaries. In the northern part of the Bay of Biscay, metamorphosis does not seem to be a critical period in the lift: cycle of the sole. On the contrary, some of our observations suggest that it is a time of convergence, when the variability induced during the planktonic larval phase tends to decrease. It is suggested that metamorphosis initiates the processes which dampen variations of pre-recruitment number.
Full Text
File Pages Size Access
publication-536.pdf 16 597 KB Open access
Top of the page