Effect of the PSP-causing dinoflagellate, Alexandrium sp. on the initial feeding response of Crassostrea gigas

Other titles Effet d'un dinoflagellé producteur de PSP, Alexandrium sp., sur la réponse alimentaire précoce de Crassostrea gigas
Type Article
Date 1998-01
Language English
Author(s) Wildish David, Lassus Patrick, Martin Jennifer, Saulnier Alinne, Bardouil Michele1
Affiliation(s) 1 : Fisheries & Oceans Canada, Biol Stn, St Andrews, NB E0G 2X0, Canada.
2 : IFREMER, B.P. 21105, 44311 Nantes cedex 031, France
Source Aquatic Living Resources (0990-7440) (Gauthier-villars/editions Elsevier), 1998-01 , Vol. 11 , N. 1 , P. 35-43
DOI 10.1016/S0990-7440(99)80029-1
WOS© Times Cited 33
Mot-Clé(s) Crassostrea gigas, physiologie alimentaire, microalgues toxiques, dinoflagellés, paralytic shellfish poisoning
French abstract

Les effets de souches toxiques et de souches non toxiques d'Alexandrium sp. sur la réponse alimentaire précoce de l'huître creuse, Crassostrea gigas, ont été déterminés grâce à un contrôle continu du taux de filtration individuel des huîtres. Ce taux a été évalué par la perte de fluorescence, mesurée par spectrofluorimétrie de flux, des microalgues introduites comme nourriture. Qu'elles soient alimentées avec A. tamarense toxique ou non toxique, ou avec A. fundyense toxique, les huîtres ont montré dans tous les cas une activité de filtration du type « ouverture/fermeture . En revanche, les huîtres témoins nourries avec une algue de référence, Isochrysis sp., connue par ailleurs pour améliorer leur croissance, ne montraient pas ce type d'activité. Les huîtres creuses préacclimatées à une alimentation à base de Isochrysis sp. et nourries avec différents mélanges Alexandrium/Isochrysis, ont également montré une filtration de type ouverture/fermeture. Des expositions de 48 heures au régime constitué d'A. tamarense non toxique n'ont pas amélioré la filtration, que ce soit avec Alexandrium ou Isochrysis.

Keyword(s) Crassostrea gigas, feeding physiology, toxic microalgae, dinoflagellate, paralytic shellfish poisoning
Abstract

The effects of toxic and non-toxic strains of Alexandrium sp. on the initial feeding responses of the Pacific oyster Crassostrea gigas were determined by continuous monitoring of the clearance rate of individual oysters. This was determined fluorometrically by loss of fluorescence of live microalgae introduced as food. Feeding oysters with toxic or non-toxic A. tamarense and toxic A. fundyense resulted in stop/start clearance behaviour. In contrast, control oysters fed a reference microalga, Isochrysis sp., known to support their growth, did not exhibit this behavior. Pacific oysters acclimated to Isochrysis sp., fed mixtures of Alexandrium/Isochrysis, showed further evidence of stop/start clearance. Exposure for periods up to 48 hours with non-toxic A. tamarense did not enhance clearance of either Alexandrium or Isochrysis.

Full Text
File Pages Size Access
publication-877.pdf 9 915 KB Open access
Top of the page