Epidémiologie de Bonamia ostreae et Marteilia refringens en Bretagne en 1984 et 1985 : situation et évolution

Autre(s) titre(s) Epidemiology of Bonamia ostreae and Marteilia refringens in Britanny 1984-1985 : situation and evolution
Type Communication avec actes
Date 1986
Langue(s) Français
Auteur(s) Tige Gilbert, De Kergariou Gabriel, Cochennec NathalieORCID, Rabouin Marie-Agnès
Conférence CIEM - Conseil International pour l'Exploration de la Mer
Source Acte du Conseil International pour l'Exploration de la Mer, C.M. 1986/F:39
Mot-Clé(s) Huître plate, Ostrea edulis, Maladie, Bonamia ostreae, Marteilia refringens, Bretagne
Résumé Un programme de surveillance systématique a été développé à partir de 1980 sur le littoral breton pour suivre l'évolution de l'état zoosanitaire des gisements naturels d'huîtres plates et des semis réalisés en terrains découvrants et en eaux profondes. Actuellement, Marteilia refringens, sévit à l'état endémique dans tous les estuaires bretons; les taux et le degré d'infestation des huîtres naturelles varient d'une année à l'autre selon les conditions hydrologiques et les secteurs géographiques. Mais dans tous les cas, la reprise de l'élevage de l'huître plate n'y est pas envisageable. Bonamia, ostreae, est présent non seulement dans les estuaires, mais aussi dans les secteurs d'élevage en eaux profondes (Baie de Quiberon, Cancale, Baie de St Brieuc). L'infestation croît avec l'âge, mais dépend aussi de l'importance des stocks et des pratiques culturales. En particulier, le transfert d'huîtres âgées de plus de 18 mois se traduit sous 6 à 8 mois par une génération de l'infestation et une forte mortalité. Des gisements naturels situés en dehors des zones d'élevage d'huîtres plates restent encore indemnes (Belle-Ile - Noirmoutier). Ceci montre l'importance des mesures prophylactiques à développer en cas d'apparition d'épizootie pour en limiter l'extension.
Keyword(s) Oyster, Ostrea edulis, Diseases, Bonamia ostreae, Marteilia refringens
Résumé en anglais A systematic surveillance progam conducted since 1980 along the coasts of Britanny has followed the evolution and epidemiological state of the natural O. eulis oyster beds and seed areas in the intertidal zones and deep water. Presently, Marteilia refringens exists endemically in Brittany estuaries ; the rate and degree of infestation varies from year to year depending on the hydrological conditions and the geographical region. In no case, however, is the return of flat oyster culture envisoned. Bonamia ostreae is present not only in the estuaries but also in the deep-water rearing areas (Baie de Quiberon, Cancale, Baie de St Brieuc). The infestation increases with age, but also depends on the quantity of the stock and the culture practises. In particular, the transfer of oysters older than 18 months is associated with general infestation and major mortalities 6 - 8 months later. The natural oyster beds situated outside the oyster rearing areas remain untouched by the diseases. This emphasizes the importance of developing prophylactic measures to limit the spread of the diseases when an epizootic occurs.
Texte intégral
Fichier Pages Taille Accès
10353.pdf 16 400 KB Libre accès
Haut de la page

Comment citer 

Tige Gilbert, De Kergariou Gabriel, Cochennec Nathalie, Rabouin Marie-Agnès (1986). Epidémiologie de Bonamia ostreae et Marteilia refringens en Bretagne en 1984 et 1985 : situation et évolution. Acte du Conseil International pour l'Exploration de la Mer, C.M. 1986/F:39. https://archimer.ifremer.fr/doc/00022/13299/