Modélisation écologique de la Baie de la Vilaine - Rapport annuel

Type Rapport
Date 1989
Langue(s) Français
Auteur(s) Chapelle Annie
Résumé La baie de Vilaine, d'une superficie de 200 km², est située au sud de la Bretagne (fig. 1). Son bassin versant (10 400 km²) s'étend sur un tiers de la Bretagne ; il est drainé principalement par le fleuve Vilaine et son affluent l'Oust. L'importance des activités agricoles, et l'agglomération de Rennes sont responsables de teneurs élevées en azote et phosphore dans le fleuve Vilaine, le situant à la limite supérieure de l'eutrophie (QUEGUINER, 1988 a). La construction du barrage d'Arzal (1970), prévu pour assécher la zone marécageuse autour de Redon et établir une réserve d'eau potable à Férel, a réduit l'estuaire de la Vilaine d'une quarantaine de kilomètres. Il en résulte un déplacement des fonctions de dégradation de la matière organique vers la baie (MERCERON, 1986), ainsi qu'une stratification plus importante de l'estuaire. La faiblesse des courants de marée dans la baie favorise la stratification thermique et haline, les temps de résidence y sont élevés la circulation est principalement dépendante des vents (SALOMON et LAZURE, 1988). Ces caractéristiques écologiques particulières rendent l'écosystème de la baie fragile. En sont témoins les différentes manifestations d'eutrophisation cÔtière (eaux colorées très fréquentes et hypoxies chroniques des eaux de fond qui y sont liées en été, proliférations d'algues vertes, ••• ) ainsi que l'augmentation des cas d'intoxication par ingestion de coquillages rendus toxiques par le développement de Dinophysis sacculus (dinoflagellé).
Texte intégral
Fichier Pages Taille Accès
19107.pdf 57 1 MB Libre accès
Haut de la page