Evaluation des stocks mytilicoles de Basse-Normandie en 2006

Type Rapport scientifique
Date 2008-09
Langue(s) Français
Référence RST.LERN/08-09
Auteur(s) Nogues Loic1, Gangnery Aline1
Affiliation(s) 1 : Ifremer, France
Version Rapport définitif
Résumé Depuis 1989, des évaluations de stocks des bivalves en élevage conduites par l’Ifremer sont réalisées tous les 5 ans sur l’ensemble des bassins conchylicoles de Normandie. Dans le cadre du projet OGIVE et du développement d’outils de gestion des zones de production, une nouvelle évaluation des stocks de moules en élevage s’est déroulée en 2006. L’application de stratégies d’échantillonnage, adaptées (échantillonnage stratifié, à deux degrés ou aléatoire simple) à chacun des grands secteurs mytilicoles normands, a permis d’estimer la biomasse totale de moules en élevage en Basse-Normandie à 23 550 tonnes avec une précision de 10,94 %. Avec environ 22 000 tonnes de moules en élevage, la côte Ouest du Cotentin reste le principal bassin mytilicole de Basse-Normandie. La côte Est et le secteur de la baie des Veys ne représentent qu’une faible part de la biomasse régionale (6 % et 1 % respectivement). Les données acquises lors de cette évaluation ont également permis de construire une carte de la répartition spatiale des biomasses de moules en élevage. Cette cartographie est réalisée par interpolation des données mesurées, la technique d’interpolation choisie étant le krigeage. Les résultats obtenus par krigeage sont ensuite utilisés pour réestimer le stock en élevage. L’existence d’une structure spatiale dans la répartition des biomasses de moules a ainsi pu être mise en évidence. Les estimations de stocks obtenues par les deux méthodes de traitement statistique sont proches et permettent de valider simultanément l’évaluation globale du stock et sa répartition spatiale.
Résumé en anglais Since 1989, the standing stock of bivalves cultivated in Normandy was estimated every 5 years by Ifremer. Within the frame of the OGIVE project, a new study was conducted in 2006 to evaluate the mussel standing stock. Classical sampling methods (stratified, two-stage and simple random sampling) were used and adapted to each culture area. The total standing stock in Normandy was evaluated to 23 550 tons with a precision of 10.94 %. The west coast of Cotentin remained the main production area in Normandy with approximately 22 000 tons of mussels, whereas the east coast and the baie des Veys only represented a small part of the total stock (respectively 6% and 1%). The collected data were also used to map the spatial distribution of mussel biomasses. This map was based on kriging techniques. The results obtained through kriging were then used to re-evaluate the standing stock. The results showed that the distribution of mussel biomasses was spatially structured. The estimation of the standing stock was similar whatever the statistical method used. This work allowed to validate simultaneously the total standing stock as well as the spatial distribution.
Texte intégral
Fichier Pages Taille Accès
35031.pdf 75 5 MB Libre accès
Haut de la page