Modélisation acoustique de poissons pélagiques-rapport de projet de fin d’études

Type Mémoire
Date 2015-08
Langue(s) Français
Référence AS-2015-132
Auteur(s) Schwab Romain1, 2
Affiliation(s) 1 : Ifremer, France
2 : ENSTA Bretagne, France
Note Tuteur de stage : Laurent BERGER
Résumé La réponse acoustique de poissons tels que la sardine est principalement due à leur organe de flottabilité, appelé vessie natatoire. Des modèles permettent de calculer analytiquement la manière dont un objet diffuse une onde acoustique, à condition que la cible ait une forte symétrie. La vessie va donc être approximée par des formes simples comme des cylindres ou des ellipsoïdes. Des outils ont donc été mis en place pour dimensionner ces formes simplifiées à partir de la structure réelle, avec de multiples choix possibles. Pour des sardines adultes, les modèles acoustiques retenus sont valides sur un large domaine fréquentiel (18-200kHz) et ne nécessitent pas de connaître la composition exacte de l’organe de flottabilité. Par contre, l’angle d’incidence doit généralement être proche de la normale. En basse fréquence, l’écho acoustique est surtout influencé par la taille de la vessie, alors qu’en haute fréquence il est plutôt influencé par sa forme. Si le dimensionnement des formes simplifiées conserve la surface et la longueur initiales, la réponse acoustique déduite correspond à celle de la forme réelle.
Texte intégral
Fichier Pages Taille Accès
37182.pdf 67 5 MB Libre accès
Haut de la page