Projet de recherche "MORBLEU". Environnement des écosystèmes mytilicoles et crises de mortalité récentes, quelles interactions? Etude des facteurs pouvant favoriser les surmortalités de moules bleues (Mytilus edulis) dans les pertuis charentais et en Vendée (2014-2016)

Type Poster
Date 2016-11
Langue(s) Français
Auteur(s) Pepin Jean-Francois1, Travers Marie-AgnesORCID1
Contributeur(s) Soletchnik Patrick, Bechemin Christian, Le Moine Olivier, Guesdon Stephane, Lapegue Sylvie, Benabdelmouna Abdellah, Degremont LionelORCID, Hervio Heath Dominique, Bierne Nicolas, Palvadeau Hubert, Brunet Alexandre, Derrien Annick, Grizon James, Seugnet Jean-Luc, Genauzeau Sylvie, Polsenaere PierreORCID, Robert Stephane, Tourbiez Delphine, Schmitt Anne, Chabirand Jean-Michel
Conférence Journées ODE. 8-9 novembre 2016. Logonna Daoulas, France
Résumé Durant l’hiver 2014 jusqu’à mai 2014, des mortalités exceptionnelles (50-100%) ont affectées la moule bleue, Mytilus edulis dans les Pertuis Charentais (principalement secteur du Pertuis Breton) et en Vendée. A la demande du Ministère (DPMA) une expertise environnementale a été demandée à l’Ifremer. L’expertise a permis de montrer que les conditions hydrologiques de l’hiver 2014 ne permettent pas de mettre en évidence une cause environnementale à ces mortalités exceptionnelles. Les analyses en pathologie réalisées ont révélées dans les moules la présence de bactéries appartenant au groupe bactérien Vibrio splendidus, dont la virulence a été confirmée expérimentalement. Dans ce contexte, la DPMA a sollicité l’Ifremer pour conduire en 20105 une étude prospective et descriptive qui préciserait les conditions qui favorisent les surmortalités de moules en lien avec des Vibrio. L’étude, MORtalité moules BLEUes-MORBLEU-, proposée en réponse à la demande publique est constituée d’actions de recherche multidisciplinaires, multi-échelles, qui s’appuie sur cinq laboratoires de l’Ifremer et sur le réseau d'observation MYTILOBS. Cette étude a été reconduite pour l’année 2016.
Les objectifs généraux du projet MORBLEU sont d’identifier des facteurs associés ou potentiellement corrélés avec les mortalités de moules observées dans les Pertuis Charentais : facteurs environnementaux (biotiques, abiotiques et hydrodynamiques) et facteurs intrinsèques aux animaux (traits d'histoire de vie, qualité cytogénétique et physiologie).
Nous présentons rapidement la démarche, les objectifs de chaque action (hydrodynamique, contexte environnemental physico-chimique et biotique, génétique), et une vue partielle des résultats analysés pour l’année 2015 (dynamique des mortalités de moules dans les Pertuis, conditions hydrodynamiques et la connectivité des masses d’eau, paramètres physico-chimiques, contaminants, diversité planctonique, statut génétique et qualité cytogénétique,…).
Texte intégral
Fichier Pages Taille Accès
Version officielle éditeur 1 1004 KB Libre accès
Haut de la page

Comment citer 

Pepin Jean-Francois, Travers Marie-Agnes (2016). Projet de recherche "MORBLEU". Environnement des écosystèmes mytilicoles et crises de mortalité récentes, quelles interactions? Etude des facteurs pouvant favoriser les surmortalités de moules bleues (Mytilus edulis) dans les pertuis charentais et en Vendée (2014-2016). Journées ODE. 8-9 novembre 2016. Logonna Daoulas, France. https://archimer.ifremer.fr/doc/00361/47174/