Qualité du Milieu Marin Littoral. Bulletin de la surveillance 2018. Départements d'Ille-et-Vilaine et des Côtes d'Armor

Type Rapport scientifique
Date 2019-12
Langue(s) Français
Référence Ifremer/ODE/LITTORAL/LERBN-19-010
Auteur(s) Rollet Claire1, Cheve Julien1, Dagault Francoise1, Legendre Aurelie1, Lejolivet Aurore1, Penot Julia1, Le Gall Patrik1
Editeur Ifremer
Note à l'aide des outils AURIGE préparés par Ifremer/ODE/VIGIES et les coordinateurs(trices) de réseaux nationaux et financés par le ministère de la transition écologique et solidaire.
Résumé

Les résultats hydrologiques sont détaillés par paramètre : température, salinité, turbidité, chlorophylle a, oxygène dissous et nutriments. Les évolutions annuelles sont présentées pour l’ensemble des points de prélèvement. Un bilan annuel est effectué sur le point de référence « les Hébihens » 022-P-018.

De manière générale :


  • L’année a été plutôt sèche à partir de la saison estivale. Quelques épisodes orageux intenses ont été relevés en hiver et au printemps.

  • La température de l’eau a suivi le cycle saisonnier avec des valeurs comprises entre 7°C et 21°C. Pour la quatrième année consécutive, les températures de l’eau ont été les plus chaudes en été.

  • La salinité reste relativement constante tout au long de l’année (entre 34,5 et 35,5) sur les points du large. Les dessalures les plus marquées sont observées sur les points proches de la côte et lors des épisodes pluvieux, notamment en avril.

  • Relativement constante sur les points situés au large (restant inférieure à 5 FNU), la turbidité peut être très importante sur les points situés à la côte. Ce fut particulièrement le cas en fin d’année. On observe notamment que le point « Tréguier pont », le plus côtier des points de suivi, est très réactif aux apports fluviaux tout au long de l’année.

  • Les bilans des concentrations de chlorophylle a en 2018 sont pour la plupart en léger déficit par rapport aux moyennes des dix dernières années. Cette observation est à relier aux faibles abondances de phytoplancton relevées en 2018 et en baisse depuis quatre ans.

  • Les concentrations en oxygène dissous sont le plus souvent supérieures aux dix dernières années. Ceci est en partie lié à des blooms phytoplanctoniques plus importants en 2018. Aucune anoxie en milieu naturel n’est observée.

  • Les concentrations des nutriments suivent une variation saisonnière avec un maximum hivernal. En 2018, ces concentrations sont plus élevées que les 3 années précédentes, en lien avec les plus fortes pluies observées à cette période.

Suite du résumé sur le rapport...

Texte intégral
Fichier Pages Taille Accès
Version officielle éditeur 182 46 MB Libre accès
Haut de la page

Comment citer 

Rollet Claire, Cheve Julien, Dagault Francoise, Legendre Aurelie, Lejolivet Aurore, Penot Julia, Le Gall Patrik (2019). Qualité du Milieu Marin Littoral. Bulletin de la surveillance 2018. Départements d'Ille-et-Vilaine et des Côtes d'Armor. Ifremer/ODE/LITTORAL/LERBN-19-010. https://archimer.ifremer.fr/doc/00598/71002/