Rapport du projet PECHALO (Pêche Chalutière Occitanie) : Etude de l’impact de l’adaptation des stratégies de pêche et des navires de la flottille chalutière occitane pour améliorer leur viabilité et la durabilité de l’activité

Type Rapport de contrat
Date 2020-03
Langue(s) Français
Référence RBE/EMH/MARBEC/2020
Auteur(s) Leforestier Sophie1, Lehuta SigridORCID1, Mahevas Stephanie1, Jadaud Angelique1, Vaz SandrineORCID1
DOI 10.13155/73377
Editeur Ifremer
Note https://pechalo-results.isis-fish.org/Scripts/
Mot-Clé(s) Pêcherie chalutière, Occitanie, gestion durable, viabilité, merlu, ISISFISH
Résumé

Dans le Golfe du Lion, le mauvais état des stocks de petits pélagiques a entrainé à partir de 2009 un report de l’activité chalutière pélagique vers les pêcheries démersales. Cette augmentation de la pression de pêche sur les espèces démersales ne facilite pas l’amélioration de l’état de la population de merlu dont le niveau d'exploitation est actuellement 12 fois supérieur au niveau estimé comme durable. En 2018, de nouvelles mesures complémentaires ont été proposées (réduction de l’effort de pêche, fermeture de zones) afin d’assurer un retour au Rendement Maximum Durable du merlu d’ici 2020. Cependant à ce jour les conséquences de ces mesures de gestion sur la pêcherie sont difficilement prévisibles. Une approche basée sur un simulateur de dynamique de stock et de flottilles (ISIS-FISH) permet d’étudier l’effet de ces différentes propositions sur la dynamique du merlu et sur la valeur des captures des autres espèces qui ont servi de proxy à la viabilité de la pêcherie. Les effets des scénarios ont été analysés sur la base de la biomasse de Merlu, les captures de Merlu par pays et les revenus des flottilles françaises à court terme (1 an après la mise en place du scénario) et à moyen terme (5 ans après la mise en place du scénario). Il en ressort que les scénarios de fermeture de zones se démarquent des scenarios de réduction d’effort dans leur incapacité à apporter conjointement un gain économique et biologique, l’amélioration de l’un conduisant

systématiquement à la perte de l’autre. Certains scénarios de fermetures de zones entrainent des pertes en revenus pour les flottilles françaises mais des gains pour certaines flottilles espagnoles (les palangriers). En outre, les reports d’effort de pêche des chalutiers lors des fermetures de zones augmentent la compétition pour l’accès à la population de merlu dans des zones de pêche des fileyeurs induisant des pertes de revenus pour ce segment de flottille. Les scénarios de réduction d’effort se démarquent des autres scenarios par leur capacité à provoquer des gains biologiques et économiques pour toutes les flottilles. Ils présentent en plus l’avantage d’être plus robustes aux incertitudes testées. L’ensemble de ces résultats sont à interpréter conditionnellement aux hypothèses faites dans le modèle comme celle d’un recrutement constant (pas de relation stockrecrutement ni de variabilité interannuelle aléatoire) et une stabilité des stratégies de pêche (pas de changement de métiers par rapport à 2017) sur les 5 années de simulation 2020-2024.

Texte intégral
Fichier Pages Taille Accès
Version officielle éditeur 65 10 MB Libre accès
Haut de la page

Comment citer 

Leforestier Sophie, Lehuta Sigrid, Mahevas Stephanie, Jadaud Angelique, Vaz Sandrine (2020). Rapport du projet PECHALO (Pêche Chalutière Occitanie) : Etude de l’impact de l’adaptation des stratégies de pêche et des navires de la flottille chalutière occitane pour améliorer leur viabilité et la durabilité de l’activité. RBE/EMH/MARBEC/2020. https://doi.org/10.13155/73377