Evaluation des impacts de mesures de gestion pour la sole du golfe de Gascogne (8ab)

Type Expertise
Date 2021-12
Langue(s) Français
Référence DG 2021-1695 - saisine n°21-17600 du 24 novembre 2021
Auteur(s) Lecomte Jean Baptiste1, Biseau Alain1, Mehault Sonia1
Commanditaire DPMA - Direction des Pêches Maritimes et de l'Aquaculture, Sous-direction des ressources halieutiques, Bureau de l'Appui Scientifique des Données, La défense
Résumé

Une baisse de captures de sole du Golfe de Gascogne est recommandée par le CIEM pour 2022. Pour y répondre, un certain nombre de mesures de gestion peuvent être envisagées et leur impact estimé par simulations. Ces mesures doivent conduire à une diminution effective des captures (pas seulement des débarquements), nécessaire pour rétablir le stock, quel que soit le niveau auquel sera fixé le TAC.

L’amélioration de l’état d’un stock passe par une diminution de la mortalité par pêche globale et donc des volumes capturés, mais peut également impliquer une amélioration du diagramme d’exploitation, par exemple en capturant moins de petits individus. La diminution de la mortalité par pêche globale implique une réduction d’effort de pêche (arrêt temporaire, diminution de la taille des filets…) ; l’amélioration du diagramme d’exploitation peut, elle, nécessiter des augmentations de maillages et/ou des modifications de pratiques de pêche comme la diminution de l’effort de pêche dans des zones ou à des périodes où les captures de petits individus sont importantes. Dans un contexte où le recrutement est faible, toute mesure permettant d’en tirer le meilleur parti, en permettant aux petits individus de grandir, devrait être encouragée.

La pertinence des résultats de ces diverses simulations repose sur la qualité des données utilisées. Ainsi des données non exhaustives de capture de petits individus conduira à une sous-estimation des impacts d’une amélioration de la sélectivité (au sens large).

L’impact de chacun des scénarios sur le chiffre d’affaires est estimé pour chaque flottille en supposant que la diminution du chiffre d’affaire (CA) est proportionnelle à la diminution d’effort de pêche. Cependant, l’impact sur les autres espèces que la sole d’une modification des maillages ne peut être estimé, en l’absence de paramètres de sélectivité. De même, l’impact d’une fermeture spatiale ne peut être quantifié en l’absence d’information sur l’activité dans ces zones des navires non soumis à la géolocalisation (VMS).

Les fileyeurs de plus de 12 mètres étant les plus gros contributeurs à la mortalité par pêche de la sole, principalement au 1er trimestre, il peut être logique de faire porter une grande part de l’effort de réduction à cette flottille, ou à ce trimestre. Néanmoins, cela reste une option, pas une recommandation, comme le sont tous les scénarios présentés dans ce document.

Texte intégral
Fichier Pages Taille Accès
6 1 MB Accès à la demande
Réponse 2 747 KB Libre accès
Rapport 52 5 MB Libre accès
Haut de la page

Comment citer 

Lecomte Jean Baptiste, Biseau Alain, Mehault Sonia (2021). Evaluation des impacts de mesures de gestion pour la sole du golfe de Gascogne (8ab). DPMA - Direction des Pêches Maritimes et de l'Aquaculture, Sous-direction des ressources halieutiques, Bureau de l'Appui Scientifique des Données, La défense, Ref. DG 2021-1695 - saisine n°21-17600 du 24 novembre 2021, 6p., 2p., 52p.https://archimer.ifremer.fr/doc/00740/85187/